jeudi 14 janvier 2016

Disques vinyle

J'avais choisi d'étudier les disques vinyle dans le cadre de mon TIPE. Cette année le thème était mobilité et mouvement (2011).

Les disques vinyle ont été remplacés à l'arrivée du Compact Disc (CD) audio dans les années 1980 ; leur utilisation est désormais réduite à certains audiophiles et collectionneurs. Cependant, ce support connaît un regain d'intérêt dans notre ère numérique. C'est un objet qui attire l'œil et j'ai été intrigué la première fois que j'en ai vus dans un vide grenier. C'est ainsi que j'ai commencé à en utiliser en me procurant des disques d'occasion à faire tourner sur la vieille platine de la famille. Ayant pris conscience de l'existence d'un débat CD audio contre vinyle, j'ai voulu me forger ma propre opinion. J'ai donc profité de la compatibilité avec le thème de cette année pour comprendre leur fonctionnement. J'ai vite découvert que le système de lecture n'était pas aussi simple qu'un cône que l'on fait vibrer à l'aide d'une aiguille. C'est un système fragile et s'il n'est pas bien réglé, en plus de l'augmentation de la distorsion, on accélère la détérioration du support. Comment le son est-il stocké, puis lu ? Le support est-il aussi parfait que certains le prétendent ?

Le dossier et les médias


Pour la recherche d'information au sujet il a fallu faire la part des choses entre le vrai et le faux. J'ai surtout rencontré des amateurs qui, pour leur recherche personnelle, ont récupéré des formules de calcul issus de travaux d'ingénieurs. Pour me préparer à  l'étude d'une platine de lecture, j'ai essayé de mettre en exergue les erreurs de lecture à l'aide d'une modélisation et j'ai pu mettre un nom sur ces problèmes par la suite. Il ne me manquait plus qu'à retrouver expérimentalement les effets que j'avais prédis. J'ai donc pu trouver une platine générique aux caractéristiques limitées pour la réalisation de l'expérience (aucun des problèmes identifiés n'était absent). Ces recherches m'ont permis de conclure sur les limitations du système de lecture et du support physique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire